• Bonne fête de la St Patrick

    Qui jette une pierre à travers la vitre d'un pub irlandais

    Blesse deux poètes et trois musiciens

    (proverbe irlandais)


    votre commentaire
  • Le temps des amours

    A CELLE QUE J'AIME

     

    Dans ta mémoire immortelle

    Comme dans le reposoir

    D'une divine chapelle

    Pour celui qui t'est fidèle 

    Garde l'amour et l'espoir

     

    Garde l'amour qui m'enivre

    L'amour qui nous fait rêver

    Garde l'espoir qui fait vivre

    Garde la foi qui délivre

    La foi qui nous doit sauver

     

    L'espoir c'est de la lumière

    L'amour c'est une liqueur

    Et la foi c'est la prière

    Mets ces trésors ma très chère

    Au plus profond de ton coeur

     

    Nérée Beauchemin

     


    2 commentaires
  • Bonne année 2014

     

    Les sept jours frappent à la porte. 

    Chacun d'eux vous dit : lève-toi ! 

    Soufflant le chaud, soufflant le froid, 

    Soufflant des temps de toute sorte 

    Quatre saisons et leur escorte 

    Se partagent les douze mois. 

    Au bout de l'an, le vieux portier 

    Ouvre toute grande la porte 

    Et d'une voix beaucoup plus forte 

     Crie à tout vent : premier janvier ! 

     

    Pierre Menanteau


    votre commentaire
  • Décembre

    Le givre étincelant, sur les carreaux gelés,

    Dessine des milliers d'arabesques informes

    Le fleuve roule au loin des banquises énormes

    De fauves tourbillons passent échevelés

     

    Sur la crête des monts par l'ouragan pelés,

    De gros nuages lourds heurtent leurs flancs difformes

    Les sapins sont tout blancs de neige et les vieux ormes

    Dressent dans le ciel gris leurs grands bras désolés

     

    Des hivers boréaux tous les sombres ministres

    Montrent à l'horizon leurs figures sinistres

    Le froid darde sur nous son aiguillon cruel

     

    Evitons à tout prix ses farouches colères

    Et, dans l'intimité, narguant les vents polaires,

    Réchauffons-nous autour de l'arbre de Noël

     

    (Louis-Honoré FRECHETTE)

     

     


    votre commentaire
  • L'inaccessible rêve...

    En nous efforçant d'atteindre l'inaccessible, nous rendons impossible ce qui serait réalisable

    (Paul Watzlawick)


    votre commentaire
  • Le temps de Novembre

    La rose de novembre

     

    Il n'est plus belle fleur qu'une rose d'automne,

    Quand elle sait déjà que ses jours sont comptés,

    Et que près de sa fin, généreuse, elle donne

    Encor plus de parfum qu'aux beaux jours de l'été.

     

    Dans le brouillard léger d'une aube de novembre,

    Alors que les oiseaux ne savent plus chanter, 

    Elle va défroisser sa robe d'or et d'ambre

    Pour s'offrir aux regards dans toute sa beauté.

     

    Mais un souffle de vent la blesse, la défeuille.

    Sitôt qu'il a séché ses larmes de rosée,

    Elle cache ses joues dans son écrin de feuilles

    Pour vivre encor un peu, encor une journée.

     

    O toi qui ne sais pas combien est éphémère

    La rose qui s'endort et va vers son trépas,

    Si tu passes près d'elle au jardin de ta mère,

    Je t'en supplie, enfant, non, ne la cueille pas.

     

    Laisse-la retenir la vie qui l'abandonne,

    Suivre des vols d'oiseaux glissant dans le ciel clair.

    Il n'est plus belle fleur qu'une rose d'automne

    Qui se meurt doucement, aux premiers jours d'hiver.

     

    Renée Jeanne Mignard

     

     

     

     


    4 commentaires
  • Chapeau pointu et gros derrière,

    Longs doigts crochus et sales manières,

    Cheveux grisâtres longs jusqu'à terre,

    Elle est comme ça, Marie-Mémère !

    Bave de crapaud et vers de terre,

    Araignées noires et feuilles de lierre,

    Ajouter un pot de poussière,

    Voilà la recette qu'elle préfère !

    Et son balai qui fend les airs,

    Qui marche avant, qui marche arrière,

    C'est pour aller voir ses commères

    Ou jeter des sorts sur la terre !

    Chapeau pointu et gros derrière,

    Marie-Mémère est une sorcière

    Qui habite loin d'ici j'espère...

    (Marie Aubinais)

     

     

     


    votre commentaire
  • C'est l'automne

     

     

    Sous ces rayons cléments des soleils de septembre

    Le ciel est doux mais pâle et la terre jaunit

    Dans les forêts, la feuille a la couleur de l'ambre

    L'oiseau ne chante plus sur le bord de son nid

     

    Du toit des laboureurs ont fui les hirondelles

    La faucille a passé sur l'épi d'or des blés

    On n'entend plus dans l'air des frémissements d'ailes

    Le merle siffle seul au fond des bois troublés

     

    La mousse est sans parfum, les herbes sans mollesse

    Le jonc sur les étangs se penche, soucieux

    Le soleil qui pâlit, d'une tiède tristesse

    Emplit au loin la plaine et les monts et les cieux

     

    Les jours s'abrègent, l'eau qui court dans la vallée

    N'a plus ces joyeux bruits qui réjouissaient l'air

    Il semble que la terre, et frileuse et voilée

    Dans ses premiers frissons sente arriver l'hiver

     

     

    Auguste Lacaussade, Les soleils de septembre (extrait)


    4 commentaires
  • Cadeau

    Offert par mon ami andre12 dit DD ^^

    Merci beaucoup


    14 commentaires
  • C'est la rentrée

     

    Mon école est pleine d'images,

    Pleine de fleurs et d'animaux

    Mon école est pleine de mots

    Que l'on voit s'échapper des pages

    Pleine d'avions, de paysages,

    De trains qui glissent tout là-bas

    Où nous attendent les visages

    Des amis qu'on ne connait pas

     

    Mon école est pleine de lettres

    Pleine de chiffres qui s'en vont

    Grimper du plancher au plafond

    Puis s'envolent par les fenêtres

    Pleine de jacinthes, d'oeillets,

    Pleine de haricots qu'on sème

    Ils fleurissent chaque semaine

    Dans un pot et dans nos cahiers

     

    Ma classe est pleine de problèmes,

    Gentils ou coquins quelquefois

    De chansons, de poèmes

    Dont on aime la jolie voix

    Pleine de contes et de rêves

    Blancs ou rouges, jaunes ou verts

    De bateaux voguant sur la mer

    Quand une brise les soulève

    (Pierre Gamarra)


    4 commentaires
  • Bonnes vacances à toutes et tous


    13 commentaires
  • Soleil d'été

     

    Les voici revenus, les jours que vous aimez

    Les longs jours bleus et clairs sous des cieux sans nuages

    La vallée est en fleur et les bois embaumés

    Ouvrent sur les gazons leur balsamique ombrage

    Tandis que le soleil, roi du splendide été

    Verse tranquillement sa puissante clarté...

     

    (Extrait de Les soleils de juillet d'Auguste Lacaussade - Poèmes et paysages)

     

     

     

     


    4 commentaires
  • Voici mai...

     

    Cloches naïves du muguet

    Carillonnez ! car voici Mai !

     

    Sous une averse de lumière

    Les arbres chantent au verger

    Et les graines du potager

    Sortent en riant de la terre

     

    Carillonnez ! car voici Mai !

    Cloches naïves du muguet

     

    Les yeux brillants, l'âme légère

    Les fillettes s'en vont au bois

    Rejoindre les fées qui, déjà,

    Dansent en rond sur la bruyère

     

    Carillonnez ! car voici Mai !

    Cloches naîves du muguet

     

    Maurice Carême

     

     


    votre commentaire
  • Joyeuses Pâques


    2 commentaires
  •  

    La Saint-Patrick commémore la christianisation de l'Irlande au Vème siècle par Maewin Succat, un écossais venu évangéliser l'ïle, plus connu sous le nom de Saint Patrick. Il se servit du trèfle pour symboliser la Sainte Trinité, c'est pourquoi cette petite feuille est toujours aujourd'hui l'emblème de ce pays


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique